Comment gérer les différences générationnelles et les défis hybrides sur le lieu de travail


Les opinions exprimées par les contributeurs d’Entrepreneur sont les leurs.

À l’époque où je dirigeais mon agence de publicité, l’idée de déporté ou hybride travailler était du jamais vu. L’ensemble du personnel était censé être présent au bureau quotidiennement, à moins que quelqu’un ne soit malade ou en vacances. Nous avons traité différences générationnellesbien sûr, mais toujours en face-à-face, entre les murs de nos bureaux.

Les dirigeants d’aujourd’hui continuent de relever le défi complexe de la communication efficace entre les générations, mais la situation est désormais encore compliquée par la montée des environnements de travail hybrides. Il ne s’agit pas seulement d’amener les différentes générations à bien travailler ensemble ; ils doivent également gérer des équipes réparties entre le bureau et la maison. Être bon dans ce domaine n’est pas seulement agréable ; c’est un incontournable. Avec un mélange de travail au bureau et à distance et des employés allant des baby-boomers aux Génération Zmaîtriser cette compétence est devenu plus important que jamais.

Chaque génération – des baby-boomers, qui apprécient vraiment la stabilité et les discussions en face-à-face, à la génération Z, qui privilégie le numérique et la communication rapide et authentique – a son propre style. Bien faire les choses est essentiel au bon déroulement des opérations. Dans cet article, nous examinerons les moyens de garantir que chacun se sente inclus et entendu, quel que soit son âge ou son lieu de travail.

Avant de plonger dans les stratégies, il est important de comprendre de qui nous parlons. Décomposons rapidement ces groupes générationnels pour mieux saisir leurs approches et valeurs distinctes en milieu de travail.

  • Baby-boomers (nés entre 1946 et 1964) : Connu pour valoriser la stabilité et le travail acharné, Baby boomers apportent souvent une riche expérience et une préférence pour la communication directe en face à face. Ils sont généralement considérés comme des travailleurs loyaux et dévoués, fortement engagés dans leur rôle et appréciant les hiérarchies traditionnelles sur le lieu de travail.
  • Génération X (née entre 1965 et 1980) : Cette génération est marquée par l’indépendance et l’adaptabilité, et est à l’aise avec les modes de communication traditionnels et numériques. Souvent perçus comme « l’enfant du milieu » des générations, ils sont pragmatiques, ingénieux et possèdent un mélange de valeurs traditionnelles et progressistes. Ils excellent à combler le fossé entre les générations plus âgées et plus jeunes.
  • Millennials (nés entre 1981 et 1996) : Millennials sont férus de technologie et motivés par un objectif, recherchant un travail qui correspond à leurs valeurs personnelles. Ils préfèrent la flexibilité et les interactions numériques, mais apprécient également la collaboration et les commentaires en personne. Connus pour leur soif d’apprendre et de grandir, ils recherchent souvent des opportunités de développement professionnel et sont motivés par un sentiment de progrès et d’innovation.
  • Génération Z (née entre 1997 et 2012) : En tant que véritables natifs du numérique, cette génération valorise l’authenticité, la communication rapide et les opportunités de croissance personnelle. Ils savent utiliser la technologie pour se connecter et apprendre et sont connus pour leur esprit d’entreprise. Les membres de la génération Z recherchent souvent des lieux de travail offrant de la créativité, de la diversité et un sens aigu de la communauté et de la responsabilité sociale.

En rapport: 6 façons dont les effectifs multigénérationnels mènent à la croissance des entreprises

En comprenant ces caractéristiques distinctes, les dirigeants peuvent mieux adapter leurs approches pour communiquer et interagir efficacement avec chaque génération de travailleurs et garder tout le monde connecté.

Mais lorsque l’on mélange toutes ces personnes dans le modèle de travail hybride actuel, les choses peuvent devenir délicates. Différentes générations aiment communiquer, collaborer et travailler de différentes manières. En plus de cela, vous avez maintenant des gens au bureau et d’autres qui travaillent depuis leur table de cuisine. Les entreprises se rendent compte que si les jeunes employés sont naturellement à l’aise avec les outils numériques, les plus âgés pourraient avoir besoin de davantage d’aide. L’astuce consiste à bien planifier et à vraiment comprendre d’où vient chacun. Cela signifie utiliser les bonnes politiques technologiques et de travail qui conviennent à chacun, que ce soit au bureau ou en se connectant depuis son domicile.

Régulier enregistrements virtuels sont devenus un élément clé de ce nouvel environnement de travail. Ces enregistrements contribuent à garantir que tous les membres de l’équipe se sentent inclus et entendus, quel que soit leur emplacement. Les entreprises créent également des opportunités de rencontres virtuelles informelles pour reproduire les moments de complicité spontanés qui se produisent naturellement dans un bureau, favorisant ainsi la collaboration intergénérationnelle.

La formation joue également un rôle essentiel. Il ne s’agit pas seulement de former les collaborateurs aux aspects techniques du travail à distance ; il se concentre également sur les bonnes pratiques en matière de communication numérique et de gestion des équipes à distance. Doter les dirigeants et les managers de moyens plus forts intelligence émotionnelle est tout aussi important. Cette formation est essentielle pour établir des relations et communiquer efficacement avec les membres de l’équipe au-delà des générations. En favorisant la compréhension et l’empathie, cette approche globale devient la pierre angulaire pour réduire le fossé générationnel sur le lieu de travail.

En fin de compte, trouver cet équilibre fait des merveilles : cela peut transformer un lieu de travail en un lieu plus connecté et plus heureux. Mais transformer ces bonnes vibrations en quelque chose de durable signifie se concentrer sur une vision d’ensemble : bien définir les principes de base. Nous allons parler de ce à quoi les dirigeants doivent penser lorsqu’ils gèrent un mélange de jeunes et de personnes âgées, au bureau et à distance. Il s’agit d’être flexible, d’encourager l’apprentissage, de comprendre d’où vient chacun, écouter les commentaireset en veillant à ce que chacun ait son mot à dire.

La section suivante, « Considérations clés pour les dirigeants », explore les principes fondamentaux qui constituent la base d’un leadership réussi dans un environnement hybride multigénérationnel. De l’adoption de la flexibilité à la promotion d’une culture d’apprentissage et d’empathie, ces considérations constituent le fondement de la création d’un lieu de travail résilient, inclusif et avant-gardiste.

En rapport: Pourquoi vous devez devenir un leader inclusif (et comment le faire)

Considérations clés pour les dirigeants (Focus sur l’état d’esprit et l’approche) :

  1. La flexibilité est la clé : Il s’agit d’adopter un état d’esprit flexible en ce qui concerne les modalités de travail et les styles de communication.
  2. Favoriser une culture d’apprentissage : souligne l’importance de créer un environnement où apprentissage est réciproque et continu.
  3. Empathie et compréhension : Souligne la nécessité pour les dirigeants de faire preuve d’empathie et de comprendre les besoins et les motivations uniques des différentes générations.
  4. Commentaires et adaptation réguliers : Souligne l’importance d’être réceptif aux retours pour une amélioration continue.
  5. Inclusivité dans la prise de décision : Encourage la participation de divers groupes d’âge à la prise de décision afin d’obtenir des perspectives variées.

Après avoir jeté les bases des considérations clés qui façonnent l’état d’esprit d’un leader envers une équipe multigénérationnelle, concentrons-nous sur des stratégies spécifiques et réalisables. Ces stratégies pratiques s’appuient sur notre compréhension pour créer une communication et une collaboration efficaces entre différents groupes d’âge.

En rapport: 8 façons d’autonomiser la prochaine génération de femmes leaders

Stratégies pour une communication multigénérationnelle efficace (Concentrez-vous sur les étapes concrètes) :

  1. Comprendre et respecter les différences : Cela implique des étapes pratiques pour reconnaître et s’adapter au style de communication de chaque génération.
  2. Encourager le mentorat intergénérationnel : Un programme ou une initiative spécifique qui facilite le partage des connaissances et comble le fossé générationnel.
  3. Tirer parti de la technologie à bon escient : Mettre en œuvre une variété d’outils technologiques qui répondent aux différentes préférences générationnelles.
  4. Favoriser une culture inclusive : Créer des forums spécifiques et des opportunités de partage et de collaboration ouverts.
  5. Personnalisez votre approche de leadership : Adapter les tactiques de leadership aux divers besoins de l’équipe.
  6. Éduquer et former : Organiser des formations ciblées axées sur la diversité générationnelle et les compétences collaboratives.

Pour résumer, le lieu de travail d’aujourd’hui est un mélange diversifié de générations, chacune apportant quelque chose d’unique. Les dirigeants qui comprennent et adoptent cette diversité peuvent créer un environnement de travail efficace, accueillant et solidaire. À l’avenir, être capable de gérer ces différences, en particulier dans un contexte hybride, sera ce qui distinguera les véritables grands leaders.

Ces articles peuvent vous intéresser